Musique paysanne
et
groupe folklorique de Geudertheim
Musique Paysanne Groupe folklorique Geudertheim

Historique

(Cet historique a été réalisé grâce au livre publié en 1987, "GEUDERTHEIM, la mémoire du passé" par Michel KNITTEL et au livret publié en 1989, "Musique paysanne et groupe folklorique de Geudertheim" par Catherine HENCHES et Marc WOLFF, avec l'aimable collaboration d'Alfred JUNG).

Deux familles ont marqué la société de musique de Geudertheim :

Celle des "ROSER", qui ont tenu la présidence de 1836 à 1947 soit 111 ans !
Celle des "HENCHES", qui ont été directeurs de 1922 à 1991.

" De la Dynastie des ROSER...

En 1827, un orchestre militaire allemand donna à Strasbourg le premier concert de cuivres en Alsace. Cet événement fut le signal de départ de la formation de nombreuses fanfares, puis d'ensembles de musiques d'harmonie comprenant des cuivres et des bois. C'est dans ce mouvement général qu'il faut situer la création de la fanfare de Geudertheim (Gerderer Musikante) en 1836. A remarquer que ce n'est qu'en 1846 que se créa la première Harmonie de Strasbourg.

L'histoire de la société de musique débute d'une manière extraordinaire et héroïque. Le premier président fut Jacques ROSER (1788-1856). Soldat de Napoléon 1er pendant 8 ans comme brigadier des Chasseurs à cheval, il fait la campagne de Russie et est fait prisonnier. Interné dans un camp de Sibérie, ce grand musicien fabrique un violon qui l'aide à supporter la dure captivité. Sur le chemin du retour, des Tziganes hongrois lui volent son instrument de musique.

Dans les années 1845, Jacques ROSER (fils), un talentueux musicien également succède à son père. Après la guerre de 1870-1871, c'est un neveu, Geoffroi ROSER, qui prend le relais. C'était un chef autoritaire et un grand ami de la musique et du chant populaire. A Geoffroi ROSER succède son fils Geoffroi ROSER (1884-1947), qui sera président de 1936 à 1947.

Charles ENTZMINGER prend la relève de 1947 à 1957, date à laquelle Philippe SCHMITT, Maire de la Commune pendant 20 ans, devint président jusqu'en 1995. Lui succède ensuite durant 5 ans Claude MUHL.

L'actuel président Yves OHLMANN a pris le relais depuis novembre 2000.

...à celle des HENCHES "

Tout aussi marquante a été, et l'est encore, la famille HENCHES.

Dans le programme de la fête d'hiver de l'an ... 1884, on trouve déjà le nom d'un HENCHES. Comme la famille ROSER, les HENCHES sont donc présents au sein de la société de musique paysanne de Geudertheim depuis plus de 128 ans.

De 1922 à 1947, le directeur de la société de musique s'appelait Philippe HENCHES (père). De 1947 à 1970 lui succéda Philippe HENCHES (fils). C'est Charles HENCHES qui va prendre en charge la direction musicale du groupe de 1970 à 1991 (année de son décès).

Aujourd'hui, encore 3 membres de la famille HENCHES contribuent au bon fonctionnement de notre association. René HENCHES reste fidèle à ce "règne". Il est actuellement le responsable de notre musique paysanne.

"Un prestigieux trophée"

Le 14 septembre 1886 se tenaient à Strasbourg des festivités en l'honneur du Kaiser Guillaume 1er qui était venu avec des personnalités comme le Kronprinz (l'éphémère Frédéric III) avec son épouse la princesse Victoria de Saxe-Cobourg, le Grand-Duc de Bade, le Grand-Duc de Hesse, leurs épouses, le général Feldmarschall , le Comte Moltke.

Un défilé d'hommages des campagnards eut lieu sur le pont devant le palais impérial en construction (Kaiserpalast à l'époque, aujourd'hui Palais du Rhin, place de la République). C'est la société de musique paysanne de Geudertheim, déjà réputée à l'époque, qui fut chargée de faire l'accompagnement musical pendant la cérémonie.



Le 6 novembre 1886, le Conseil Municipal de Geudertheim reçut la visite du "Kreisdirektor" (Sous-Préfet) le Comte de Solms. Celui-ci offrit à la commune au nom de l'empereur une coupe d'argent portant l'inscription suivante :

Wilhelm
Deutscher Kaiser und König von Preusen
der
Gemeinde Geudertheim
September 1886


Traduction :

Guillaume
Empereur d'Allemagne et Roi de Prusse
à
la Commune de Geudertheim
Septembre 1886



Sur la coupe fabriquée par le joaillier de la cour Johann Wagner & Sohn de Berlin sont incrustés douze Thalers d'argent représentant chacun des portraits de souverains et d'autres princes :

Deux Preußen Siegestaler 1861,
Preußen Siegestaler 1861 Preußen Siegestaler 1861
Deux Preußen Siegestaler 1866,
Preußen Siegestaler 1866 Preußen Siegestaler 1866
Deux Württemberg Siegestaler 1871,
Württemberg Siegestaler 1871 Württemberg Siegestaler 1871
Deux Bayern Siegestaler 1871
Bayern Siegestaler 1871 Bayern Siegestaler 1871
Deux Sachsen Siegestaler 1871.
Sachsen Siegestaler 1871 Sachsen Siegestaler 1871
Deux Sieges Thaler 1871.
Sieges Thaler 1871 Sieges Thaler 1871

Poinçon du joaillier de la cour Johann Wagner & Sohn de Berlin avec le degré d'argenture de la coupe.
Johann Wagner & Sohn Berlín

Dans un long discours, le Kreisdirektor souligna en particulier le plaisir que l'empereur et son épouse avaient eu à entendre la fanfare de Geudertheim au cours du défilé de Strasbourg.

Le maire prit à son tour la parole pour adresser au nom de toute la commune les plus ardents remerciements pour cette faveur qu'avait daigné leur accorder le Kaiser.

Le vieux Jacques SCHAECK, conseillé municipal, fit venir de sa cave personnelle quelques bouteilles du Riesling "le plus exquis" et la coupe fut ainsi remplie en guise de consécration.

Le Comte de Solms but le premier, à la santé de la commune, puis passa la coupe au maire, qui la passa ensuite aux membres du Conseil, chacun y buvant une gorgée.